THE VIRTUAL ART - BOOK & MAP FAIR

5 RAYMOND (G.M.) Mémoire sur la carrière militaire 118

€300.00

Description: RAYMOND (George-Marie).

Mémoire sur la carrière militaire et politique de M. le général comte de Boigne

Chambéry Puthod 1830 In-8 de (2) ff., 178-(1) pp.; cartonnage de papier marbré, pièce de titre, couvertures jaune imprimées conservées, non rogné (reliure moderne).

Benoît Leborgne (né « Benoist Le Borgne »)1, plus connu sous le nom de Benoît de Boigne, comte de Boigne ou encore général-comte de Boigne, né le 8 mars 17511 à Chambéry et mort dans la même ville, le 21 juin 1830, est un aventurier savoyard qui fit fortune aux Indes. Il fut également nommé président du Conseil général du département du Mont-Blanc par l'empereur Napoléon Ier.

Fils de commerçants bien établis, il fit une carrière militaire. Formé au sein de régiments européens, il rencontra le succès en Inde en se mettant au service de Mahâdâjî Sindhia, qui régnait sur l'empire marathe, en Inde. Celui-ci lui confia la création et l'organisation d'une armée. Devenu général, il entraîna et commanda une force de près de cent mille hommes organisée sur le modèle européen qui permit à la Confédération marathe de dominer l'Inde du nord et de rester le dernier État autochtone de l'Hindoustan à résister aux Anglais2. Parallèlement au métier des armes, Benoît de Boigne exerça également des activités commerciales et administratives. Il fut, entre autres, titulaire d'un jaghir.

Après une vie mouvementée, Benoît de Boigne revint en Europe, d'abord en Angleterre, où il se remaria avec une émigrée française Adèle d'Osmond, fille du 4e marquis d'Osmond, d'une antique et illustre famille normande. Après avoir répudié sa première épouse d'origine persane, puis en France, à Paris durant le Consulat, et enfin en Savoie, sa terre d'origine. Devenu notable, il consacra la fin de sa vie à des œuvres de bienfaisance au profit de Chambéry, sa ville natale. Le roi de Piémont-Sardaigne lui attribua le titre de comte.

Deuxième édition, publiée peu après la mort du comte de Boigne et augmentée de la relation des ses derniers moments. Elle est illustrée d'un portrait lithographié du comte de Boigne, et de 2 planches lithographiées hors-texte. Benoît Leboigne, plus connu sous le nom de général comte de Boigne naquit à Chambéry en 1751. Il commença sa carrière militaire en France, puis au service de la Russie, et décida rapidement de chercher gloire et fortune aux Indes. Il entra alors au service du Mahâdâjî Sindhia, souverain de l'empire Marathe, qui le chargea de créer et de diriger son armée. Il permit ainsi à la confédération Marathe à résister aux Anglais et à rester un état indépendant. Bon exemplaire.

Benoît Leborgne (né « Benoist Le Borgne »)1, plus connu sous le nom de Benoît de Boigne, comte de Boigne ou encore général-comte de Boigne, né le 8 mars 17511 à Chambéry et mort dans la même ville, le 21 juin 1830, est un aventurier savoyard qui fit fortune aux Indes. Il fut également nommé président du Conseil général du département du Mont-Blanc par l'empereur Napoléon Ier.

Fils de commerçants bien établis, il fit une carrière militaire. Formé au sein de régiments européens, il rencontra le succès en Inde en se mettant au service de Mahâdâjî Sindhia, qui régnait sur l'empire marathe, en Inde. Celui-ci lui confia la création et l'organisation d'une armée. Devenu général, il entraîna et commanda une force de près de cent mille hommes organisée sur le modèle européen qui permit à la Confédération marathe de dominer l'Inde du nord et de rester le dernier État autochtone de l'Hindoustan à résister aux Anglais2. Parallèlement au métier des armes, Benoît de Boigne exerça également des activités commerciales et administratives. Il fut, entre autres, titulaire d'un jaghir.

Après une vie mouvementée, Benoît de Boigne revint en Europe, d'abord en Angleterre, où il se remaria avec une émigrée française Adèle d'Osmond, fille du 4e marquis d'Osmond, d'une antique et illustre famille normande. Après avoir répudié sa première épouse d'origine persane, puis en France, à Paris durant le Consulat, et enfin en Savoie, sa terre d'origine. Devenu notable, il consacra la fin de sa vie à des œuvres de bienfaisance au profit de Chambéry, sa ville natale. Le roi de Piémont-Sardaigne lui attribua le titre de comte.
  • Number: 1180148 (2558)
  • Dealer: Speculum Orbis Nauticum







 
Your IP Address is: 18.210.22.132
Antique Maps fair
Copyright © 2008-2019 VIRTUAL ART - BOOK & MAP FAIR |  Design by mCar Automatisering, Inspired by Clyde Jones | Powered by Zen Cart